Carnet de route

Raid (4 jours) de traversée de Belledonne

Le 26/03/2015 par Bruno RICHARD

Une bonne équipe au départ de ce raid : Nathaly, Guillaume, Olivier et Bruno

 
J1, Jeudi 26 mars :
 
On se retrouve à 6h30, pour aller prendre le bus Gières-Chamrousse de 7h46. On passe devant les enfants qui vont à l'école avec nos skis sur le dos, ils sont un peu interloqués. Surtout qu'il fait froid, et Bruno est en tongs ! A 7h50, on réalise que le bus ne viendra pas, on est hors saison et il n'y a plus de bus. Donc on reprend la voiture et on monte jusqu'au recoin de Chamrousse, dans un brouillard bien épais.
Départ depuis le chalet CAF en haut du recoin, 5mn après on commence à voir de la forêt.. mais il ne devrait pas y avoir des alpages plutôt ? On est déjà perdus. La boussole et le GPS ne seront pas de trop, car toute la journée nous restons à zigzaguer dans la purée de pois. On rejoint Casserousse, puis tant bien que mal on arrive au-dessus de la brêche sud, puis au lac Robert (qu'on ne verra pas).
On arrive à trouver l'itinéraire en longeant le fond du vallon, mais au bout de quelques kilomètres (donc quelques heures) les hésitations se font grandissantes, la pente est assez forte, on ne voit plus ce qu'il y a en-dessous bref, c'est impressionnant.
Olivier nous fait une trace nickel, et en se posant tout un tas de questions (qui sommes-nous ? d'où venons-nous ? où allons-nous ?) on arrive à trouver le refuge de la Pra.
 
Au refuge le brouillard s'ouvre un peu, on se pose la question d'aller se faire la grande Lauzière mais le temps de réfléchir le ciel s'est déjà recouvert, on va plutôt se reposer.
 
6h30 pour 600D+, on a déjà fait mieux. Le GPS indique 14kms parcourus, sur un itinéraire qui aurait dû en faire 8...
 
 
Vendredi 27 mars :
 
Petit déjeuner 6h30, puis la météo nous scotche au refuge, donc on bouquine jusqu'à midi. Le temps s'est dégagé, on part se faire la croix de Belledonne (2926), superbe comme à son habitude. La croix est toute neuve, l'ancienne croix en bois a été changée. On descend dans une bonne poudre, avec un vent assez soutenu mais une sortie agréable.
Retour au refuge de la Pra, pas le temps de rejoindre le habert d'Aiguebelle.
 
Au refuge, atelier de fabrication d'igloo. On s'entraîne avec Guillaume, puis un groupe de jeunes arrive au refuge bien contents de pouvoir terminer l'igloo, pour pouvoir y passer la nuit (enterrement de vie de garçon, c'est un peu dur...)
 
 
Samedi 28 mars :
 
Météo toujours maussade, mais après notre petit déj de 6h30 on se décide à partir. On a 3 cols à passer, plus l'arrière du Ferrouillet donc la journée va être fatiguante. On monte au col de Freydane (2645). Là-haut on dirait que le vent de toute la vallée s'est réuni pour nous tomber dessus, et on se fait proprement décorner, avec des claques très violentes. On arrive quand même à passer le col, pour trouver une poudre excellente derrière. Descente au-dessus du lac blanc, mais là on voit le front nuageux qui s'approche à l'horizon, une pause pour se donner du temps de réflexion, mais la suite de la route est trop technique pour se retrouver en altitude dans le mauvais temps (on a déjà donné) et il n'y a guère d'échappatoire possible avant le lac de Crop, donc demi-tour, on rentre à Chamrousse !
Le vent s'est un peu calmé mais reste très fort, heureusement on l'a dans le dos. Par contre le soleil à maintenant disparu, on va garder une bonne visibilité tout le reste de la journée, sur une étape interminable où nous nous sommes bien fatigués, même notre Guillaume d'élite qui commençait à sentir ses jambes.
Arrivés à la croix de Chamrousse le vent est toujours tempétueux, et Olivier se jette dans le restaurant pour commander un coke; en état de manque avancé.
 
Dodo à la maison, douche chaude !
 
9h pour 1300D+, mais 21kms parcourus d'après le GPS !
 
 
Dimanche 29 mars :
 
On était montés 2 semaines avant enterrer des duvets, des matelas, du gaz, de la nourriture dans la neige près du habert d'Aiguebelle, donc on repart tranquillement (rendez-vous à 8h30) pour se faire une dernière Jasse. Mais le brouillard est encore là ! Arrivés sous les lacs du Vénétier on se fait envelopper dans la crasse. On fait une pause en se donnant 1/4 d'heure pour laisser au nuage le temps de se dégager mais il reste bien là, donc descente dans le brouillard (encore !!), et au habert on creuse (1m50 c'est profond hein Guillaume !) pour retrouver nos petites affaires. Et en prime, une bouteille de punch qui n'a pas gelé, qui nous attendait sagement et qui nous a bien réconfortés.
 
Retour tranquille dans une neige assez bonne.
 
 
En tout un peu moins de 3800D+ avec beaucoup de kilomètres, de belles ampoules et 4 jours de bons souvenirs.






CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda