Carnet de route

Stage "grandes voies" - Jeunes - Pâques 2017

Le 20/04/2017 par Nico

Participants = Flavie, Juliette, Luciane, Alexandre, Antoine, Malo, Ulysse, Yoann ; Encadrement = François, dit « Foue », avec la participation de Yannick dit « la renfougne », Guillaume dit « la pierre angulaire », et bibi.

- Jeudi : le RV est fixé midi au camping à Cassis, histoire de bloquer les emplacements, puisqu’il n’est pas possible de réserver. Après un rapide pique-nique (on n’est pas là pour acheter du terrain, disait mon grand-père), départ pour Morgiou. Beaucoup de grimpeurs au niveau de l’abri côtier, nous poursuivons donc vers l’aiguille de Sugiton, et un secteur où nous serons seuls toute l’après-midi. Nous pouvons faire réviser les manip’ de base et la descente en rappel, en prévisions des 3 jours suivants. Retour au camping vers… 20h00. Nous comprenons assez rapidement que le département des Bouches du Rhône est soumis aux restrictions d’eau. Au niveau des hébergements touristiques, cela se traduit par des douches exclusivement froides. Radical, mais efficace.

- Vendredi : lever vers 7h00, faut pas gâcher les belles journées. Et puis il faut dire que la nuit a été frisquette : doudoune et bonnet de rigueur. Après le petit déjeuner, c’est parti pour Sormiou : il faut en profiter, la route risque d’être coupée ce WE. Le secteur de l’Archipel nous attend, avec ses grandes voies à notre (modeste) niveau. Arrivés au col du Lui d'Aï, un de nos jeunes s’aperçoit qu’il a oublié ses chaussons et son casque… Pas grave, le secteur « des Dalles » (selon CamptoCamp : petit site dans un cadre enchanteur, face à la mer au-dessus d'une crique) est tout proche, et permet à la moitié de la troupe de profiter des couennes en très beau rocher - avec des baskets, ça passe ;-)) -. L’autre moitié des jeunes va faire un tour dans les vois de 3 longueurs situées à proximité. Après un rapide pique-nique, nous inversons les groupes afin que chacun puisse profiter des grandes voies (sauf pour l’étourdi du jour - avec des baskets, c’est plus compliqué… - ). Fin de journée sur les couennes des secteurs du petit Aussois et d’Oasis, puis retour au camping vers 19h00. Les fortes précipitations du jour ont dû reconstituer les ressources en eau, nous avons droit à des douches tiédasses. Guillaume prépare le (très bon) repas, tout en rappelant à Yannick que la nourriture, c’est capital pour le moral des jeunes. Yannick approuve, et rappelle que «  s’il n’y avait eu que Nico, on aurait mangé des coquillettes trop cuites ». C’est pas faux. Compte tenu des services rendus, il promeut Guillaume au rang de pierre angulaire du stage. C’est mérité.

- Samedi : lever vers 7h00, petit déj’. Après un petit contrôle du matériel emporté, nous prenons la direction du parking de la Gardiole, puisque les accès directs aux Calanques sont fermés. C’est le meilleur moyen de rejoindre la calanque d’En Vau, et le secteur des Américains. Arrivés au pied de la voie convoitée, un de nos jeunes a un petit coup de mou. Peut-être en voyant Yannick se contorsionner dans la première longueur, accélérant dangereusement la patine des prises ? Je promeus immédiatement Yannick au rang de renfougne du séjour. C’est un peu exagéré. Bref, nous recoupons le groupe en deux, et pendant que les uns font leur grande voie, les autres parcourent la grande vire d’En Vau, qui, moyennant un rappel et quelques pas d’escalade, permet de rejoindre le plateau de Castelvieil. Arrivée simultanée au sommet des voies, c’est parfait pour un rapide pique-nique. Il faut dire qu’il est trois heures de l’après-midi, les ados commencent à montrer les crocs. Retour vers 19h00 au camping. Le département est passé en alerte sécheresse renforcée.

- Dimanche : lever à 6h45, Flavie a RV à 7h00 avec ses parents et le tout le groupe veut lui souhaiter de bonnes vacances. Sympas, ces jeunes ! Ceci étant dit, je n’ose pas imaginer leur réaction si on leur avait proposé de se lever à cette heure-là pour aller grimper. La fatigue commence à se faire sentir, François nous propose d’aller visiter le Crêt Saint Michel, à un petite demi-heure de marche -facile- du parking de Luminy. Bonne pioche, nous sommes les premiers sur le secteur de la paroi noire. Tout le monde accède au sommet après 4 longueurs, sur deux voies situées côte à côte. Très sympa pour conclure ce stage. Rapide pique-nique, passage rapide au camping pour finir de démonter les tentes et récupérer le matériel, puis retour dans le Grésivaudan.

C’était une première expérience de séjour jeunes au CAF Grésivaudan. Très certainement perfectible, mais j’espère que les jeunes ont apprécié. En tout cas, il ont été extrêmement sympas, et motivés. Un énorme merci à François, toujours de bonne humeur, qui a su trouver les bons coins pour aller grimper et qui a fait preuve de beaucoup pédagogie avec les ados. Un grand merci également à Guillaume et à Yannick, qui ont plus que largement contribué à l’organisation et l’animation du séjour.







CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda