Carnet de route

Rando-Vélo : Pic Sud du Merlet

Le 14/07/2018 par Faury Christine

Participantes : Jannick, Patricia, Christine,

 

 

Pic sud du Merlet : WE vélo-rando-alpi

 

Le bus au départ de Grenoble ne m’a mis aucun bâton dans les roues pour accepter mon vélo dans la soute, direction Allevard. A partir de là, quatre kms plus loin, je retrouve Jannick et Patricia sur leur vélo qui m’attendent pour attaquer la loooonnngue route du Veyton. Il fait chaud, la côte est rude mais 2h après, on abandonne nos montures pour remonter le chemin qui devrait nous emmener au refuge du Merlet. Le moment choisi par Dame météo pour nous arroser par averses intermittentes ! Hormis les  quelques trailers croisés, ce vallon ne semble pas très fréquenté ; bizarrement, presque tous les panneaux de signalétique sont cassés, ou inexistants, les cairns sur le terrain sont trompeurs, comme si le randonneur était une espèce non desirata. Cela nous vaudra de devoir rebrousser chemin, de traverser un torrent les pieds dans l’eau, et d’emprunter  le chemin des sangliers pour arriver au refuge. Au retour, promis, on ne s’y fera plus prendre.

On a le refuge quasiment pour nous toutes seules ; quasiment, car trois autres personnes ont déjà planté leur tente à côté du refuge, mais viendront nous tenir compagnie pour le repas.

Le Pic Sud est devant nous, l’itinéraire se découpe parfaitement à l’horizon à partir du col du Merlet, et les chamois dansent sur la crête. Ne reste plus qu’au soleil à y mettre un peu du sien le lendemain.

 

Cela semble mal parti à 7h30 où le ciel affiche couleur gris uniforme. Pas prévu du tout au programme ça ! Tant pis, on monte déjà au col, et grâce aux petits farceurs qui s’amusent à mettre des cairns pièges, on perdra une demi-heure dans les gros blocs avant de retrouver la bonne sente juste sous le col.

Le temps n’empire pas, s’améliore même ; l’arête devant nous semble débonnaire, il n’y a plus qu’à se laisser tenter à ce jeu où l’on contourne les blocs par la droite, la gauche, par-dessus (tiens, on n’a pas essayé par-dessous en tunnel….).

Le sommet ne semble plus très loin, mais….. reste un couloir à gravir dont on ne voit pas la sortie immédiatement. Ca commence à se corser, on sort la corde, je monte au sommet du couloir pour entrapercevoir la suite… qui commence à ressembler à une vraie petite course d’escalade. Ca aussi ce n’était pas du tout prévu dans le topo,  et le matériel d’assurage que j’avais apporté n’est plus adapté. Après réflexions, et vu l’échappatoire possible au bas du couloir, on décidera de  rebrousser chemin et aller manger sur une pointe secondaire sous le regard tranquille du Pic Sud qui nous nargue. De là, une autre voie pour l’atteindre, nous semble plus évidente, mais le topo reste à écrire.

 

Le soleil s’est carrément levé, et de retour au refuge, on a du mal alors à le quitter pour revenir dans la vallée. Mais à mi-chemin, on se félicite de pouvoir enfourcher nos vélos pour la descente (inteeerminable sinon) de la vallée du Veyton. On se quitte au bout de la route, certaines  ( ?) étant pressées d’aller voir LE match, d’autre pour finir la journée par quelques kms supplémentaires de vélo.

 

OK, le sommet n’a pas été atteint, mais notre virée vélo-rando-alpi était une course de montagne bien complète, il y en a pour les bras, les jambes, et la tête !

 

A refaire ?

 







CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda