Carnet de route

Sortie WE... se transforme en sortie samedi!

Le 26/01/2019 par Guillaume Bachelier

Une vie sans surprise aurait peu d’intérêt ! Ou voici comment une sortie week-end se transforme en sortie journée sur un col imprévu :D

Météo oblige (encore), changement de programme en semaine. Exit la sortie week-end, vive le samedi ! Et à lire les topos : "Superbe rando, sauvage. La combe qui s'enfonce à côté du grand pic est magnifique" et "Une telle qualité de ski à ce niveau technique dans un paysage aussi somptueux ne se rencontre pas tous les jours", mon sang ne fait qu’un tour (oui bon vaut mieux, c’est vendredi soir 20h45). Objectif le col de la Balmette ! Départ 1005m, enneigement continu à 700m selon Météo France, il vient de tomber 30 cm de poudre. Feu.

Après un quart d’heure à se meuler sur le parking (bizarrement, deux inscrits n’ont pas lu leurs mails pro avant minuit :D), on plie bagage direction Articol. « Artic », n’exagérons rien, d’autant plus que c’est sec comme un cou de trique. Portage en vue d’au moins 200-300m, c’est pas syndical. Je passe donc en mode gestion de projet "agile", comprendre "hé merde faut trouver un plan C dare-dare !", le tout avec une carte imprimée trop petite (Et oui la petite voix m’avait bien dit de mettre la carte IGN dans le sac...). Bref, heureusement la technologie est là pour rattraper l’affaire. A quand l’IA pour optimiser les randos ??

Parking n°2 à Allemond où on retrouve Virginie et Martine ! Et la neige au pied de la voiture. Dieu existe. Mais il a le sens de l’humour : je vous passe le sketch du je cherche la carte dans ma poche, je retourne à la voiture, je la perds en repartant, je la retrouve en descendant, c’est anecdotique. Nous voilà donc fièrement partis avec l’espoir de défier le destin et d’aller tout de même au col de la Balmette. Oui, un peu psychorigide l’encadrant, mais pas trop : les vernes en perspective auront tôt fait mourir l’envie dans l’œuf (à moins que plus haut… mais bon non plus).

Plan D ou E ? A savoir le col des Trois Officiers ou celui de Roche Noire ? Choix cornélien, il faut le dire, entre probablement de la lourde au soleil vu l’heure et l’orientation ou probablement de la croute infâme dans le frigo (avec l’espoir de passages somptueux, si, si), mon coeur balance. Enfin le leur surtout. Bilan, la démocratie n’a pas que du bon, ce sera la lourde :D. La montée et la vue au col sont fort agréables en attendant ! La descente pas pire. Enfin comparée à la suite.

Alternative X, Y ou Z ? Après un pique-nique au soleil, j’arrive à convaincre mon monde de remettre les peaux direction le col de Roche Noire ! Ha, ha ! Haaaa ?? Haaargh… Le vent se lève, c’est complètement à l’ombre, c’est pas un frigo mais un congélo. Et puis entre la neige dure du bas du col et la monstre corniche (splendide au demeurant) qui garde l’entrée, on prend la tangente à droite sur une pente douce encore léchée par le soleil. Quelques grammes de douceur dans ce monde de brute. Le calme avant la tempête. Car il faut bien le dire, la suite sera un peu un combat de rue. De la croute avec 60 de mou dessous, au bas mot, c’est du sport.

N’ayant plus de lettre pour continuer, on abandonne l’idée de basculer dans le vallon d’à côté pour redescendre direct sur les voitures. Entre l’état des cuisses (on a déjà plus de 1600m au compteur !) et les comptes-rendus depuis (http://www.skitour.fr/sorties/col-de-roche-noire,88400.html#sortie), ce fut le bon choix :). La fin de la descente sera finalement plutôt agréable en optimisant au mieux dans de la poudre un peu dense certes, mais plus croutée ! Et le tout avec une équipe (Cécile, Laurent, Laureline, Stéphane, Michel, Sophie) qui aura gardé le sourire toute la journée :). Que demander de plus?? Puisqu'on en parle, en fait... :D

Guillaume







CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda