Carnet de route

Tour du Grand Replomb

Le 16/08/2018 par Christine Faury

Où comment le Sommet Colomb se réduit au tour du Grand Replomb.

Participants : Yannick, Jean-Michel, Marina, Xavier, Christine

La dernière fois que je suis venue au Pré Marcel, c’était lors d’un BBQ du Caf-Grésivaudan, il y a de cela bien longtemps. Cette fois, on n’est pas venu pour festoyer, mais pour aller voir ce qui se passe au-dessus.  Départ un petit peu moins matinal que prévu, mais bon, avec un rythme soutenu dont nous ne doutons même pas, on devrait atteindre le sommet dans les temps prévus. Direction Jean Collet. A la sortie de la forêt, Yannick nous attend pour nous alerter sur la présence de chamois, à notre aval d’abord, puis à notre amont. ATTENTION !!! Boum ! Touchée ! Rapide comme l’éclair, un chamois vient de me  bombarder d’une pierre qui rebondit sur ma main. A quelques cms près, cela aurait pu être la tête ; une main hors service pour la suite, mais je m’en sors plutôt bien !

Après les chamois, ce sont deux patous qui aboient sur le chemin pour manifester leur mécontentement. Les brebis sont juste derrière, mais les deux molosses ne chargent pas, et nous laissent passer. Encore une fois on s’en sort bien.

Petite pause au col de la mine de fer. L’horaire n’est pas si bien tenu que ça (ah bon ?), les nuages commencent à virer au noir, et ma main endolorie ne me permettra plus de parcourir l’arête terminale du sommet Colomb où il faut jouer avec les rochers.

On décide donc de redescendre sagement sur le lac de Crop, au grand soulagement de Xavier et  Marina qui se demandaient bien, en observant le vallon complètement pierreux sous le sommet Colomb, quelle idée saugrenue avait bien pu me  traverser la tête pour proposer un itinéraire aussi infâme sur la fin. Il est vrai qu’à cette saison, le vallon en question est peu appétissant, et qu’il aurait mieux valu y venir quelques semaines plus tôt, alors qu’il devait être encore en neige.

Redescente tranquillou par le lac de Crop ; libérés des contraintes de temps, d’itinéraire foireux et des aléas de la faune des alpages, des discussions mêlant rêves d’alpiniste en herbe et digressions psycho-philosophiques alimentent abondamment ce retour. A peine si l’on sent  passer les quelques kms du chemin facétieux (merci Yannick pour en avoir déjoué les pièges) qui nous ramène au Pré Marcel. 

Pas de  sommet Colomb pour cette fois-ci, mais… on remet ça l’an prochain en juin ?

Christine







CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda