Carnet de route

Week-end Vanoise #2: Grand bec et compagnie

Le 31/03/2019 par Guillaume Bachelier

Week-end technique et physique qu’il disait. C’est ça.

Réveil 5h45 4h45 : putain merde le changement d’heure…

Réveil 5h45 : bien dormi ?? Objectif J2 = enchainement Pointe du Vallonet Bec à la journée ! Et pour bien commencer, chaussage au parking, ça change de Belledonne :D. La classe…… suivie par 300m de bartassage dans la forêt dont une partie avec skis sur le toit et genoux à terre dans du 45. « La Savoie a été annexée par le Dauphiné libéré cette nuit ! ». « Ha bon ? » Passons. On est damnés…

Le reste de la montée se fera (presque) tranquilou loulou jusqu’au glacier de Troquairou qui nous révèle une vue fantastique sur les sommets environnants ! Mais aussi des faces E bien sèches dont celle qui monte au Grand Bec, où la glace apparait à de nombreux endroits, ainsi que l’arrête de la Pointe du Vallonnet, en caillasse (et le couloir des italiens mais bon…). Ouais vous bavez d’envie là non ? Pour nous, ce sera donc direction le Col des Volnets et sa Pointe-Sans-Nom à la vue imprenable sur la Grande Casse et consorts :). Le pied. Mais la journée est loin d’être finie : après avoir quelque peu rechargé les batteries au soleil et les synapses aux cimes, nous voilà repartis vers le Grand Bec ! Huhu… ça tire un peu mais on n’a pas regretté : une telle vue à 360 degrés sur toutes les Alpes, c’est pas tous les jours :D. Décidément, week-end 5* !! On sortira quand même la corde sur les derniers mètres au vu de la fatigue accumulée (on en est à 2250 m de dénivelé…). C’est débonnaire, mais faut pas se la mettre, hein. Et puis zut, notre Laurent Michel national ne l’aura pas portée pour rien :D. #FLASH BACK ON# « Bah, ça sert à rien de prendre le matos de sécu sur glacier, c’est tout bouché ! ». « Tu crois ? Il dit quoi le topo ?? ». « Glacier très crevassé ! ». « Ah ouais quand même :D. Tournée générale de broches !! ». #FLASH BACK OFF# . Bon, ben au final, on n’aura pas croisé une crevasse de près. LOL.

15h30 nouvelle heure, faut penser à descendre non ?? Après un crochet pour récupérer les peaux fugueuses de Laureline, on snobera encore une fois le glacier direct et ses plaques fourbes mangeuses d’hommes tapies dans l’ombre : l’heure est à l’économie ! On profitera tout de même d’une bonne partie de la descente entre neige transfo et même une poudreuse inespérée :)). Au prix d’un bartassage bis dans la forêt… Que voulez-vous, la gourmandise même après 10h sur les planches :D.

Guillaume







CLUB ALPIN FRANCAIS GRESIVAUDAN
C/O NICOLAS GIRAUD
244 CHEMIN DU CAPITON
CIDEX 24 BIS
38190  BERNIN
Activités du club
Agenda